Le Big Fernand : sur la première marche du podium

Big Fernand

Big Fernand emporte sans conteste la première marche du podium. Rien à redire sur le burger : c’est un festival pour les papilles. Entre la viande (gigot de lait et veau fermier du Limousin dégraissés) très préparée, qui a mariné dans la coriandre, et surtout la sauce maison, Big Fernand n’usurpe pas son titre d'« Atelier du burger ». La sauce barbecue est très largement revisitée et l’échoppe fait d’ailleurs de sa recette un quasi secret industriel. Sans doute y a-t-il du cumin, le cuisinier reconnaît du vinaigre de Xérès et un peu de citron, mais on n’est toujours pas parvenu à trouver tous les ingrédients après plusieurs dégustations. Les potatoes sont faites maison. Le service est rapide et une petite salle permet de s’attabler mais le plus souvent, faute de place, vous emporterez votre commande avec vous. En commandant bien sûr un "hamburgé", à prononcer à la française...

Burger seul à partir de 11 €

Formule à partir de 14 € avec frites et boisson (lait de coco, litchie, etc.).

A savoir

  • Le Big Fernand a ouvert sa carte en proposant de composer soi-même son burger. A voir ici.
  • Nouvelle adresse depuis l'été 2013 : Big Fernand s'installe vers Montorgueil, au 32 rue Saint Sauveur, 75002 Paris.
  • Vous pouvez imiter le Big Fernand chez vous depuis la parution, chez Marabout, du livre L'atelier du hamburger du Big Fernand.
  • Vous découvrirez un peu des coulisses du Big Fernand dans ce reportage de France TV Info 

Le Big Fernand

55 rue du Faubourg Poissonière

75009 Paris

Métro : Poissonnière, Cadet.

Du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30.

Testé par BM avec Roméo T. le 28/04/2012.

Testé par BM avec Timothée L. le 29/07/2014.

Et vous ?

Testez à votre tour cette adresse et laissez-nous vos commentaires.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Ben (mardi, 17 septembre 2013 22:34)

    Deux ans plus tard, nous sommes retournés au Big Fernand et le plaisir est toujours là. Heureux lauréats d'une des 15 chaises en métal, c'est au cœur de l'échoppe que, plateau en main, nous avons réitéré notre test. Le burger est toujours aussi moelleux. Le bun fond en bouche à la manière d'un pain au lait. Le service est aux petits soins : vous avez choisi parmi l'un des cinq degrés de cuisson proposés, êtes-vous satisfait ? On vous le demande !
    Bien sûr, à l'image du Camion qui fume, ça débite du burger à un rythme impressionnant. C'est moins copieux que chez le voisin mais toujours aussi savoureux.

Notre podium

Les meilleurs burgers de Paris

L'actu, c'est sur

notre page Facebook.

Curiosités

Home made